Le constructeur tchèque Skoda a flairé le marché de niche. Rien qu’en France, on estime qu’il y a 8 millions de chiens. La plupart effectuent au moins une fois dans l’année un trajet en voiture. Problème, ils
s’installent un peu n’importe où, sur les sièges, voire allongés de tout leur long sur la plage arrière. Seulement, transporter un animal n’est pas neutre. Il faut savoir qu’en cas de choc, de freinage brutal, votre toutou de 25 kilos va se transformer en un projectile de près d’une tonne. Outre ses propres blessures, il peut aussi blesser sérieusement des passagers. Sans compter que dans l’habitacle, Médor peut bouger et venir perturber le conducteur. Récemment, l’Automobile Club britannique révélait que 4% des automobilistes qui voyagent avec leur animal de compagnie, avouaient avoir manqué de peu l’accident du fait du comportement de leur chien. Enfin, sachez que la plupart des assureurs refuseront de prendre en charge les dommages et les blessures causés par un animal qui aurait voyagé sans harnais, sans grille de séparation ou bien hors de sa caisse de transport. Le harnais mis au point par Skoda fonctionne comme une véritable ceinture de sécurité, capable de retenir l’animal lors d’une forte décélération. Pour les versions break, une grille séparant le coffre du reste de l’habitacle est proposée. Chez l’Allemand Smart, on propose aussi une ceinture et en option des sièges qui peuvent être abaissés de 12 centimètres. Idéal pour permettre d’accéder facilement à la voiture mais aussi d’accueillir de plus gros molosses sur une surface plane. Enfin, pour encore plus de sécurité, une caisse de transport s’adaptant sur la banquette arrière sur la Forfour est également proposée ! Voilà un voiture qui a du chien.