Porte-étendard du premium à la française, la 508 de Peugeot fourbit ses armes face à la concurrence d’outre-Rhin selon un mode qui lui réussit plutôt bien. En France, elle est la plus courtisée des familiales. Une suprématie à laquelle contribue pour moitié sa version SW. La 508 ne peut toutefois se reposer sur ses lauriers ; la concurrence n’est pas figée et son statut de leader ne la préserve pas de la désaffection des familiales au profit des SUV. [caption id="attachment_637" align="alignleft" width="100"]Peugeot 508 Peugeot 508[/caption] Pour résister, rien de tel qu’un restylage pour affirmer sa personnalité. Le capot se fait alors plus nerveux et la calandre hausse le ton, tout en intégrant le fameux lion. L’offensive est aussi menée par l’évolution du regard, avec de nouvelles optiques et des boucliers redessinés, à l’avant comme à l’arrière. Ces retouches modifient le profil mais aussi la longueur : près de 4 cm en plus pour la berline et le break (4,83 m contre 4,79 m auparavant). Le changement se veut plus technologique à l’intérieur, avec un écran tactile aux fonctions élargies et, sur certaines finitions ou en option, l’adoption d’une caméra de recul, d’un affichage tête haute ou d’une surveillance des angles morts. L’accès à internet sur abonnement (Peugeot Connect Apps) fait partie de l’éventail des possibles. La suite sur flotauto.com