Pour améliorer les chances de survie en cas d’accident, ce dispositif sera obligatoire sur tous les nouveaux véhicules immatriculés à partir d’avril 2018.

Et si votre voiture était capable de passer un coup de fil ? Ce sera bientôt le cas, lorsque les nouveaux véhicules immatriculés auront l’obligation d’embarquer le dispositif d’appel d’urgence « eCall » à leur bord. Le système, dont les dispositions ont été approuvées en avril par le Parlement européen, entrera en vigueur dans toute l’Union au 31 mars 2018. Il permettra d’alerter, manuellement ou automatiquement – via des capteurs situés sur les airbags –, les services de secours en cas d’accident.

http://www.lesechos.fr/medias/2015/08/13/1144257_automobile-ecall-un-appel-durgence-pour-accelerer-les-secours-web-tete-021257886568_660x352p.jpg

Être plus efficace durant « l’heure d’or »

Un socle de « données de base minimum », comprenant notamment la géolocalisation du véhicule, son type, ou encore le nombre de passagers et le carburant utilisé, sera transmis à l’une des plates-formes du 112, le numéro d’appel d’urgence européen. L’objectif est de réduire de moitié le délai d’intervention en rase campagne, et de 60 % en zone urbaine. Cet élément de sécurité tertiaire vise à maximiser le nombre d’interventions réalisées durant « l’heure d’or », lorsque les chances de survie sont les plus importantes.

La moitié du parc européen équipée sous quinze ans.
En savoir plus sur les echos