Les plaques transit sont temporaires et destinées à permettre l’exportation du véhicule. La validité de la plaque transit peut être d’un minimum de deux semaines jusqu’a maximum six mois.

 

Historique avant 1955 :

De 1933 à 1954, les plaques se terminaient par une lettre correspondant au port (d’entrée ou de sortie). Le chiffre qui le précède correspond au dernier chiffre de l’année de validité (ci dessous, 1936 et H pour Cherbourg, 1941 et T pour Nice, 1951 et Y pour Paris, 1951 et M pour Bordeaux).

Les différentes zones : A Dunkerque, B Calais, C et D Boulogne, E Dieppe, F et G Le Havre, H et J pour Cherbourg, I Strasbourg après 1950, K Saint-Nazaire, L La Rochelle, M Bordeaux, N Bayonne, P Sète,Q zone franche de Savoie (1934), R Toulon, S Marseille, T pour Nice, U Villefranche, V Lyon, W Zone Franche de l’Ain (Gex 1934), X Y et Z Paris)

    Récapitulatif des différentes séries depuis 1953  
Séries Dates Formats Tranches Départements
0 1933 à 1954 0000 TT 0A ou 0000 TT 00A Découpage par port et par année Uniquement les ports plus Paris
1 1955 à 1984 0000 TT 00 & 0000 TTA 00 1 TT à 1000 TTC (Max. 804 TTC 75) Tous
2 1984 à 02/1994 0000 TT 00 & 000 TTA 00 1 TT à 9999 TT puis 1 TTA à 999 TTZ Tous
2.1 10/1990 à 02/1994 000 TAT 92 1 TAT 92 à 999 TLT 92 92
3 Depuis 03/1994 000 TAA 00 1 TAA à 999 TCZ Tous
3.1 Depuis 03/1994 000 TDA 92 1 TDA à 999 TKZ 92 92
3.2 Depuis 03/1994 000 TLA 92 1 TLA à 999 TSZ 92 92
3.3 Depuis 09/2000 000 TMA 78 1 TMA à 999 TMA 78 78
3.4 Depuis 03/1994 000 TVA 75 1 TVA à 999 TZZ 75 75
  PRECISIONS

L’importation temporaire (ou définitive, d’ailleurs) de véhicules en France a été réglementée dès le début, étant donné tout l’arsenal de taxes (dont la taxe de luxe) qui s’appliquaient à cette activité. Leurs conducteurs devaient remplir nombre de formalités, mais les véhicules importés temporairement ont pu circuler avec leurs plaques d’origine jusqu’en 1933, date à laquelle les immatriculations TT furent créées par le décret du 10/10/1933. Le nombre croissant de visiteurs étrangers et l’institution d’une réglementation internationale en 1926, à laquelle tous les pays n’avaient pas forcément adhéré, sont à l’origine de cette mesure.

Les immatriculations de type SIV (depuis le 15 avril 2009)

Il n’existe plus dans le SIV de séries spéciales en tant que telles. Les véhicules concernés par les anciennes séries IT, TT, TTQ et TTW reçoivent désormais un numéro de la série normale SIV. Seules les plaques sont différentes : · fond rouge avec des caractères argentés incluant une date limite de validité à la place de l’identifiant territorial pour les usages « véhicule en transit temporaire » et « véhicule importé en transit » ; · fond rouge avec des caractères argentés incluant un identifiant territorial pour les usages « véhicule pays de Gex » et « véhicule pays de Savoie ».